SAISON 2018 - La 36ième - Bienvenue sur le site de la Cabane à Pierre


La Cabane à Pierre en plein hiver au lendemain d'une bonne bordée de neige. Ces photos ont été prises le 18 janvier 2015.


 
 
 
 

________________________________________________________________________
La cabane bleue à Pierre
Propriétaire : Pierre Joanis 
Adresse du site : www.lacabaneapierre.com
Adresse électronique : pierre@lacabaneapierre.com
Tél. : 819-684-1257  Cel. : 819-210-2257

Bienvenue sur le site de la Cabane à Pierre

Saison 2018 - La 36ième
Je suis présent aux marchés de Chelsea (les jeudis de 16 h à 20 h) et du Vieux Aylmer (les dimanches de 10 h à 15 h). Bienvenue à tous.
--------------------
À noter que la nouvelle classification du sirop doit être appliquée cette année. Cliquer ICI pour plus d'explications.  
--------------------

Le plomb dans le sirop d'érable - Les médias ont fait état des normes californiennes qui ne seraient pas toujours respectées dans la production du sirop d'érable. Ces normes californiennes étant beaucoup plus sévères que celles du Canada et du Québec en cette matière, il est possible que certains produits de l'érable en contiennent un niveau plus élevé que ce qui est accepté en Californie. Depuis plus de 20 ans, les équipementiers et les acériculteurs travaillent à éliminer les sources de plomb : soudures, alliages contenant du plomb, etc. À la Cabane à Pierre, la très grande majorité des sources de plomb a été éliminée depuis plus de 15 ans par l'utilisation du plastique et de l'acier inoxydable (changement d'évaporateur et de bassins entre autres). Soyez donc rassurés, il n'y a que d'infimes traces de plomb dans nos produits. ( Voir un reportage de Radio-Canada : Plomb dans le sirop d'érable)

En résumé, un printemps de toutes les surprises : tempêtes de vents et de verglas, périodes très froides pendant les mois de mars et d'avril. Souvent une température insuffisante, par exemple 0°C au lieu de 4°C, réduisant de beaucoup la coulée. Une saison très longue puisque les premières coulées ont été à la fin de février et les dernières à la fin d'avril. Mais somme toute une bonne saison. Nous sommes satisfaits des résultats.


Saison 2017 - La 35ième
Merci à notre clientèle régulière et nouvelle. Merci aussi à mes clients des marchés de Old Chelsea et du Vieux-Aylmer. Il ne reste pas beaucoup de sirop disponible, juste ce qu'il faut pour les retardataires et ceux qui sont maintenant « adictés » au sirop de la Cabane à Pierre. 
Nous avons ajouté un autre lot de 1000 chalumeaux de 1/4 de pouce puisqu'on sait maintenant que la réduction du diamètre de l'entaille ne réduit en rien la coulée (quantité et durée). Autre avantage : ces nouveaux chalumeaux étant transparents, on peut en voir la propreté et alors remplacer les chalumeaux en mauvais état.
Une météo détrempée. Un été pourri, pas d'été en fait. Temps frais et longue périodes pluvieuses. Une année record en terme de quantité d'eau. On espère que les érables ont su s'adapter et qu'ils seront aussi généreux en 2018.
Fin avril - La saison de production est maintenant chose du passé. Nous sommes très satisfait de la générosité de la nature. Bon rendement donc en quantité. La qualité y est aussi et est comparable avec l'année 2016.
Début mars - Nous venons de vivre une semaine intense. Un redoux inhabituel en février a déferlé sur les régions acéricoles du sud du Québec et nous n'y avons pas échappé. Grand bonheur, mais aussi beaucoup de fatigue accumulée pendant ces quelque 10 jours. Nous n'étions pas vraiment prêts puisqu'il restait beaucoup d'érables à entailler. Le froid est maintenant revenu en ce début de mars.
Beaucoup de neige cette année, mais il en reste maintenant moins puisqu'il y a eu quelques journées très douces et aussi de la pluie en abondance (heureusement...).
Nouveauté dans l'érablière - L'automne dernier, nous avons posé de nouveaux chalumeaux d'un diamètre inférieur (1/4 " plutôt que 5/16"). Pour l'instant, on ne dénote pas de diminution du volume d'eau d'érable. Il y a plusieurs années (vers 2000), nous avions déjà réduit le diamètre sans constater de diminution de volume d'eau (5/16 plutôt que 7/16). La raison de ce deux changements? Une blessure moins importante et une cicatrisation plus rapide.
Saison 2016 - La 34ième
Fin janvier - Il y a environ 40 cm de neige au sol. Température idéale pour entailler; 1000 arbres sont maintenant branchés sur les 2850 prévus. L'hiver est très clément et agréable par rapport à l'an dernier. Nous prévoyons aujourd'hui un départ rapide en début de mars. Nous sommes confiants pour avoir une bonne récolte. On se croise les doigts.
Février - L'entaillage s'est poursuivi malgré les 80 cm de neige folle laissés par les deux grosses bordées. Hiver plutôt doux en somme.
10 mars - Début de grosses coulées. Le dégel des arbres s'est fait rapidement grâce à 2 jours de pluies chaudes. Comme le sol n'était pas gelé du tout contrairement à l'an dernier, les coulées ont été importantes dès les premiers jours. Fin mars - Comme nous n'avons pas eu de journée très chaudes, le sirop est qualifié de sirop d'hiver (clair et médium selon les journées). Deux ou trois semaines très prometteuses selon les météorologues : pas de grosse chaleur. Plusieurs journées favorables (-4°C la nuit et 5°C le jour). Et on a terminé la saison avec une très bonne production de façon à compenser pour l'année 2015 qui était inférieure à la moyenne.
Saison 2015 - La 33ième 
Janvier 2015 - On apprend que le nouveau mode de classement du sirop d'érable ne sera mis en vigueur qu'en 2016. Retard de 2 ans sur le calendrier prévu. Pas de déception chez les producteurs qui n'aiment pas le nom donné aux catégories. Voir plus loin.
Janvier-février-mars 2015 - Si la quantité de neige est très raisonnable cette année, le froid pour sa part est très intense au point de battre des records de nombre de nuits et de journées très froides. Dans les secteurs à l'est de l'Amérique du Nord, c'est la quantité de neige ahurissante qui frappe. Près de 3 mètres à certains endroits. Toute la côte EST est durement frappée. Et la saison des sucres tarde.
Avril 2015 - Aucune coulée en mars. Début vers le 5 avril seulement avec au moins deux semaines de retard sur la moyenne observée pour un début de saison (15 mars). Rendement inférieur aux deux années précédentes. Début de saison tardif et coulées souvent faibles.
Saison 2014 - La 32ième 
18 avril 2014 - Dernière journée - La saison est considérée comme bonne, même très bonne. Les premières coulées ont eu lieu au début d'avril avec un retard de 2 à 3 semaines. Il y eut moins de jours (19) de coulée, mais de très bonnes journées.
15 mars 2014 - Après un hiver particulièrement long, très froid et quand même assez neigeux, nous sommes prêts pour accueillir les premières gouttes d'eau d'érable. Si on se fie à la météo, la première sera plutôt tardive. Espérons que ce n'est pas là un signe de saison courte. Les 2 632 érables ont été entaillés, les réparations importantes faites. Il ne reste plus qu'à déneiger les lignes collectrices et à préparer les machines après avoir fait déblayer le chemin d'accès à la cabane. Les premières coulées se sont fait attendre, battant probablement un record des 30 dernières années : le 31 mars. La dernière coulée le 22 avril, là aussi un record. Donc 23 jours « calendrier » auxquels il faut soustraire 3 jours de faible coulée.

Saison 2013 -  La 31ième 

Fin de saison
18 avril 2013 - Dernière journée de production. La saison a compté environ 29 jours de coulées. Les faits saillants : beaucoup de neige, environ 3 mètres, 3 chutes de neige mouillée et lourde qui ont endommagé les arbres et les tubes collecteurs, un printemps froid et lent sans aucune journée de température trop élevée, d'où la longue durée de la saison. Très bon rendement, le deuxième meilleur à l'entaille en 31 ans.
Vague de froid de mars
17 mars 2013 - Du 14 au 18, 5 jours de temps très froid (-15°C à -19°C la nuit, sous le point de congélation le jour) interrompent ce début de temps des sucres qui pourtant augurait bien. En effet 5 ou 6 jours de température propice ont permis de bonnes coulées qu'on a transformées en excellent sirop extra-clair et clair. À partir de vendredi (22), il semble que la température sera idéale pour au moins une dizaine de jours. On se croise les doigts.
Tempête de neige le 21 décembre 2012
Chaque année apporte son lot de surprises. Vous vous souvenez de cette tempête qui a laissé quelque 30 à 40 cm de neige humide et collante faisant craindre des affaissement de toitures. Mais dans les forêts, ce sont les branches et même les arbres qui se brisaient. Le gros des dégâts remonte la rivière Gatineau jusqu'à Mont-Laurier au moins, endommageant plusieurs érablières. La Cabane à Pierre était un peu à l'écart de ce tracé, donc moins de bris,  rien de majeur. 
Le paysage était de toute beauté, la neige s'étant collée aux branches. Cliquez sur les photos.








Saison 2012 - 30 ans, 30ième saison

Il aimait beaucoup la cabane
Sébastien
Chaque année, il ne manquait pas de participer à la rencontre traditionnelle de nos familles. Mon neveu Sébastien n'est pas venu cette année, un terrible cancer l'a emporté en quelques semaines, quelques jours avant la rencontre de famille traditionnelle. Il aurait tenu à en être, mais la maladie l'a pris de court. Il est parti trop tôt. La rencontre familiale eut lieu quand même, la veille de ses funérailles à la demande expresse de son père Michel qui trouvait que c'était une occasion magnifique de lui rendre hommage en famille.

Un printemps 2012 hors normes
La production s'est terminée le 22 mars, soit environ 20 jours plus tôt que normal. Elle avait débuté sérieusement le 12. En tout une dizaine de journées de coulée alors qu'une année normale en comporte de 20 à 25. La production s'en est donc ressentie : à peu près 55 % de ce qui était espéré. Pendant ces journées de coulée, la température a atteint des records pendant 5 jours dépassant les 20°C (7 à 12° au-dessus des records précédents). Faits surprenants : la teneur en sucre était de 20 à 25 % inférieure à la normale, mais beaucoup d'eau pendant ces journées. Il y avait de très grosses coulées même s'il n'y avait pas de gel pendant la nuit. Les bourgeons se sont mis à gonfler et ceux des érables rouges et argentés, des saules, des trembles et autres bois mous ont laissé apparaître leurs fleurs. 

La Confrérie des Chevaliers des produits de l'érable

Rencontrés lors de la journée acériculture du 26 janvier 2012. 
De grand promoteurs des produits de l'érable.


Ce même jour, nous avons appris qu'une nouvelle façon de classer les sirops d'érable selon la couleur ET le goût a été proposée. L'entrée en vigueur est prévue en 2013. Voir sur la page Le sirop pour plus de détails.




Été et automne 2011

Comme l'année précédente, nous n'avons pas connu d'épisode de sécheresse, mais suffisamment de chaleur et de pluie. Donc tout ce qu'il faut pour favoriser la croissance des arbres et préparer les réserves nécessaires à une bonne saison 2012.

Saison 2011

    Jamais deux sans trois! Les deux dernières années ont été particulièrement bonnes à la Cabane à Pierre. Est-ce que la saison 2011 le sera? Oui selon le dicton. Mais ce n'est qu'après les sucres qu'on le saura. 
    L'été dernier, la température et les précipitations suffisantes ont été au rendez-vous. Cependant, le feuillage m'apparaissait moins fourni, les feuilles plus petites. Espérons qu'il ne s'agit pas d'un mauvais présage.
    Tout le monde sait qu'une journée de dégel de 3 à 8oC est l'idéal. Plus il y en aura, meilleure sera la saison. Habituellement, on compte de 18 à 25 journées de coulée par saison. En 2010, plus de 30. Une série de nuits de gel et de dégel le jour est l'idéal. Mais pas de nuit à -15oC, car les arbres n'ont pas le temps de dégeler pendant la journée qui suit. Et pas de jour à 15oC parce que les érables arrêtent de couler.

Post mortem - La saison a été plutôt bonne en général dans la région. À la Cabane à Pierre, à cause de plusieurs journées un peu trop froide, il y eut moins de journées de coulée, donc une production inférieure aux attentes

Automne 2010

    Beaucoup de dégâts causés par un animal mystérieux. Personne n'est vraiment d'accord sur le nom du coupable. Écureuil? Porc-épic? Dinde sauvage? J'opterais pour le porc-épic. Il aurait fait ses dégâts immédiatement après la saison des sucres. Voyez par vous-même. Beaucoup de chutes ont dû être remplacées sur les 2400 que compte l'érablière! Au moins 75 %!











La cabane en 1983
(Peinture de Claudine Joanis)



La cabane en plein mois de juillet.